Reconversion professionnelle : devenir viticulteur


Pour la plupart des gens, le travail du viticulteur est séduisant, un travail qui a du sens, un travail qui fait corps avec la nature qui le lui rend bien. Mais ça, c’est l’image d’Épinal, la carte postale.
En effet, la vinification consiste principalement à nettoyer les différents espaces nécessaires à la création d’un bon vin. Si vous commencez avec de bonnes vignes et que vous gardez tout en ordre, le vin se fabriquera presque tout seul. Alors, si vous souhaitez devenir viticulteur, découvrez dans ce qui suit les tâches qui vous attendent.

Le nettoyage, un incontournable

Néanmoins, le nettoyage est une partie importante et cruciale du processus. «Le simple geste de déplacer du vin d’une cuve à une autre implique de rincer la cuve de réception avec de l’eau, d’éliminer tout dépôt avec du bicarbonate de soude, de nettoyer toute la cuve avec du percarbonate de sodium, de rincer à l’acide citrique, puis d’assainir avec du méta-bisulfite de potassium. Ce processus doit être répété avec le réservoir d’origine, les pompes et les tuyaux après chaque utilisation, mais également, avant le démontage et le stockage. Ensuite, par souci de sécurité, la cave elle-même est nettoyée deux fois par an de fond en comble.

entretien des vignes

L’entretien des vignes, le lot quotidien

Aussi laborieux que cela puisse paraître, le vrai travail consiste à s’occuper de la vigne : avant, pendant et après la saison de récolte. Cela commence par un travail du sol sous terre à la fin mars pour aérer le sol et empêcher la croissance des mauvaises herbes, tâche qui se répète en mai, puis à nouveau à la fin juillet ou début août. Les engrais compostés à partir de fumier provenant de fermes locales en février sont appliqués en avril et, si nécessaire, à nouveau en novembre. Les vignes nécessiteront au moins deux traitements pour lutter contre le mildiou, ainsi que des nutriments foliaires si les échantillons de feuilles prélevés en juin indiquent une carence.

La protection contre les ravageurs, selon le besoin

Qui dit plantation viticole dit lutte contre les ravageurs selon la région. Une clôture toute l’année doit être maintenue pour protéger les vignes fragiles des ravageurs. Et une fois que les raisins commencent à mûrir, une clôture électrique conçue pour décourager les ravageurs est installée, tandis que des filets anti-oiseaux peuvent être étendus sur tout le vignoble jusqu’à la récolte. Ce sont toutefois les pieds de vigne eux-mêmes qui requièrent le plus d’attention. La taille de tout le vignoble commence en avril et se poursuit en mai. Et enfin les vendanges qui peuvent s’échelonner de la fin de l’été jusqu’à la fin de l’automne suivant le vignoble, la région et les conditions météo.

Vous pourriez aimé ça aussi

Comments are closed here.

Publicité




surlechemindubonheur1

Un moment pour se chouchouter cet avec la #cosmétique bio
Des espadrilles fashion, je craque #espadrilles
J'adore le détail, #couture #couturière #creacoton
Vacances en Jordanie #Amman #Aqaba #Azraq
Le Canada comme destination #New Brunswick #Kamourasak # kayak au Canada.
Idée de vacances inoubliables #Kenya #Afrique #Nairobi  #Mombasa

Retrouvez-nous sur Facebook